Découvrez toutes notre gamme de lit superposés. Consultez aussi notre guide d'achat pour bien choisir votre plit superposé.

Au même titre que le lit gigogne, le lit superposé est une bonne solution pour gagner de la place dans une chambre. Lit de prédilection pour les enfants qui partagent une chambre, et qui transforment ce lit superposé en espace de jeu, exprimant ainsi leur imaginaire insatiable . C’est pour cette raison que le choix d’un lit superposé doit vous amener à prendre en compte tous les dangers que ce dernier est susceptible d’engendrer afin d’éviter tout accident.

Acheter un lit superposé : comment choisir ?

Le lit superposé, comme lit principal pour une chambre d’enfant ou en tant que lit secondaire pour une résidence de vacance, se décline sous différentes formes :

  • Le lit superposé « dissociable » : ce lit peut se démonter en deux lits simples séparés pour enfants. C’est une bonne solution si vous recherchez une grande flexibilité d’utilisation.
  • Le lit superposé triple : comme son nom l’indique ce lit est composé de trois couchages. A n’utiliser que si vous disposez d’un espace suffisant sous plafond.
  • Le lit superposé gigogne : ce type de lit offre trois couchages, deux en étage et un autre situé sous le lit du bas dans un tiroir.
  • Le lit superposé parents/enfant : ce lit est composé d’un lit double en bas et d’un lit simple placé souvent à la perpendiculaire (et non pas en parallèle) au dessus de la tête du couchage du bas.

 

Critère de choix numéro un : la sécurité.

La barrière, premier rempart contre les accidents.

La première cause d’accident liée à l’utilisation de lits superposés est la chute pendant le sommeil. Aussi étonnant que cela puisse paraître il est très facile de sortir de son lit en pleine nuit en ayant oublié que l’on se trouvait à près de deux mètres du sol, surtout lorsque l’on n’a pas l’habitude de dormir dans un lit en hauteur. Ainsi, vérifiez que le lit est muni de barrières, une de chaque côté du lit et ce quelque soit l’âge de l’utilisateur car personne n’est à l’abri d’une chute durant la nuit. Les barrières sont indispensables de chaque côté car même si le lit superposé est adossé à un mur il existe toujours un risque que l’enfant glisse dans l’interstice. Enfin il est préconisé de ne pas coucher un enfant de moins de 6 ans dans un lit superposé.

Une échelle solide et sûre.

Si les enfants adorent jouer sur leur lit superposé, il faut toutefois qu’ils puissent le faire en toute sécurité. Près d’un tiers des accidents sont liés à une chute de l’échelle alors que l’enfant joue dessus. Plus fréquent chez les enfants de moins de dix ans, ce type d’accident peut être évité si les précautions nécessaires sont prises en amont. Ainsi une échelle robuste et fermement fixée empêchera l’enfant de déplacer cette dernière. En métal ou en bois l’échelle devra être en mesure de résister au passage du temps et aux nombreuses sollicitations dont elle pourra faire l’objet. Ici le plastique est à bannir car trop fragile.

La bonne hauteur.

La hauteur du lit superposé doit laisser un espace d’au moins 60 cm entre le matelas du haut et le plafond pour éviter que l’enfant ne se cogne en se réveillant. Vérifiez aussi que l’espace entre le lit du haut et du bas permette à l’enfant de s’asseoir sans que sa tête ne heurte le lit supérieur.

Lors du choix d’un lit superposé n’hésitez pas à tester la robustesse et la stabilité de ce dernier en secouant le lit. Ne vous en faites pas, vos enfants feront de même et cela vous permettra de vérifier la qualité de la structure. Ainsi avec un bon lit vous sentirez que les secousses sont amorties tandis qu’un lit médiocre oscillera dangereusement et quelques craquements peu rassurants pourront se faire entendre.